Friday, November 30, 2012

Islamisme et obscurantisme: quand un poisson d'avril vaut plus que la science

L'autre jour au bureau quelqu'un expliquait qu'il est possible d'utiliser des organes de porc pour réaliser des greffes chez l'homme, ce à quoi un collègue musulman répondit que c'est bien normal vu que génétiquement le cochon est plus proche de l'homme que le singe. C'est évidemment faux. On peut s'en convaincre en regardant le nombre de chromosomes de chacune de ces trois espèces. Le singe en a 48, alors que l'homme en a 46, dont une paire est issue de la fusion de deux paires chez le singe. Quant au cochon, il n'en a que 38 (ça vaut uniquement pour le cochon domestique; le sanglier a 36 chromosomes).

En fait, l'affirmation faite par certains musulmans est que la proximité génétique entre le porc et l'homme serait de 99,5% et donc plus grande que celle entre l'homme et le singe. Il est intéressant de retracer d'où vient cette information fausse et d'analyser pourquoi elle est si importante pour certains de nos concitoyens musulmans. Vu que la théorie de l'évolution affirme que le singe est plus proche de l'homme, on pourrait croire qu'il s'agit simplement d'une fabulation mise en avant par le créationnisme musulman. Or, derrière cela se cache aussi un élément théologique. En effet, notre collègue nous expliquait aussi que certaines religions affirment que leur dieu a puni des peuples en les transformant en cochons. Cela se confirme en lisant le verset 5.60 du coran:
Dis : "Puis-je vous informer de ce qu'il y a de pire, en fait de rétribution auprès d'Allah? Celui qu'Allah a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs, et de même, celui qui a adoré le Tagut, ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit"
Je m'attendais donc à pouvoir retracer cette affirmation vers un site créationniste ou concordiste*. Or, c'est ni l'un ni l'autre. L'"information" semble provenir d'un post publié sur un blog personnel. Citation:
“Nous avons eu l’idée d’intégrer le génome du porc après avoir découvert que l’homme ne descendait pas du singe, à cause de sa grande proximité génétique avec l’homme (99.5%)”, déclare François Gurtoin, du laboratoire de génétéalogie de Nantes, qui a secondé l’équipe du professeur Derrefer.
Or, le post est intitulé L’homme descendrait du porc - Vague de suicides à la Mecque et a été publié le... 1er avril 2007, ne laissant aucun doute quant à la nature de cet article.

Ce qui est inquiétant, c'est la réaction dans un forum d'une internaute musulmane confrontée au fait que l'affirmation vient d'un poisson d'avril:
Ce site ne montre en rien que ce pourcentage est une blague.
Certes.

Reste à espérer que ce type de pensée n'est représentative que pour une minorité de nos concitoyens musulmans.

* Le concordisme est un système d'exégèse visant à établir une concordance entre les textes bibliques ou coraniques et les données scientifiques.

No comments:

Post a Comment